Tag Archives: Chanson

Création de mots…?!

28 Oct

Selon vous quel mot de la langue française, d’origine grecque, signifie « création de mots »? Allez, on vous aide un peu… : cui cui, miam, chut, bof… C’est le mot « onomatopée » évidemment (hum hum!) !?! 😉

Et bien, oui, aujourd’hui on va vous offrir une jolie liste illustrée, non exhaustive bien sûr, d’onomatopées.  Ces interjections émises pour simuler un bruit particulier associé à un être, un animal ou un objet, par l’imitation des sons que ceux-ci produisent peuvent être improvisées, de manière spontanée, ou bien totalement conventionnelles.

Laquelle est votre préférée? En connaissez-vous d’autres?

Image

En bonus, nous vous proposons la chanson « Comic Strip » composée par un de nos plus grands artistes, Serge Gainsbourg. Pour l’écouter, c’est par !

Vidéo

Une chanson pour le week-end par The Lost Fingers: Coeur de Loup!

29 Mar

The Lost Fingers est un groupe de musique jazz québécois qui s’est spécialisé dans la reprise de chansons connues revisitées par le jazz manouche de Django Reinhardt. Le nom du groupe fait référence à la perte de deux des doigts de Reinhardt dans l’incendie de sa roulotte dans les années 1930.

Vous voulez savoir qui était Django Reinhardt? C’est par !

Vidéo

La dernière chanson de « M » qui donne envie de …?

2 Déc

 

Vidéo

La chanson du week-end!

24 Nov

Une chanson pour apprendre: Camille & Vous

Alors on se tutoie ou on se vouvoie?
• le choix de pronom est lié en même temps au rapport entre l’âge de celui qui parle et celui à qui on parle, et au rapport entre les interlocuteurs eux-mêmes (s’agit-il de la première rencontre, ou d’une rencontre ultérieure ?) ;
• les jeunes se tutoient facilement, même dès la première rencontre (ils forgent des liens de solidarité immédiate) ;
• les plus âgés tutoient le plus souvent les moins de 15 ans, qu’ils les connaissent ou non (certains vouvoient cependant les moins de 15 ans lors d’une première rencontre) ;
• on tutoie plus facilement les membres de la famille, surtout proches, à l’exception peut-être des grands-parents et de la belle-famille, que ceux à qui on n’est pas apparenté ; on tutoie plus facilement les amis que les connaissances, etc.) ;
• après 30 ans, les relations deviennent plus formelles : alors qu’un interlocuteur inconnu est généralement vouvoyé, la moitié des enquêtés âgés de 30 à 50 ans hésitent entre le tutoiement et le vouvoiement, même avec des interlocuteurs connus et du même âge;
• après l’âge de 50 ans, le tutoiement devient plus rare encore : la majorité vouvoie aussi bien ceux qui ont le même âge que ceux qui sont plus âgés ;
• les inconnus plus âgés sont toujours vouvoyés ;
•  le tutoiement est plus répandu dans un contexte de loisirs/sports que dans le contexte du travail;
• dans le contexte travail, ceux qui sont en bas de l’échelle hiérarchique se tutoient entre eux pour se différencier de leurs supérieurs, mais vouvoient les collègues d’un niveau hiérarchique différent ; les supérieurs, quant à eux, vouvoient tout le monde ;
• l’apparence (les vêtements, le style ‹ cool › vs ‹ bon chic bon genre ›, le physique) de l’interlocuteur est un facteur important ;
• même le sexe de l’interlocuteur peut être significatif : le tutoiement s’impose plus vite entre personnes du même sexe, et moins vite entre personnes de sexe différent.

Quoi, comment ça vous n’avez pas tout compris? Bon d’accord, on va faire une petite synthèse…

Donc, en gros, on vouvoie: les personnes que l’on rencontre pour la première fois, un supérieur hiérarchique, une personne plus âgée.

Et on tutoie: les enfants, les ados, les membres de sa famille, un collègue, dans le contexte du sport, une personne du même âge qu’on rencontre pour la première fois (sauf si on hésite, alors là, on le vouvoie).

Et voilà!